top of page
Rechercher
  • Franck GURY

Optimiser sa future retraite


Optimiser sa retraite

Le système de retraite français est un système par répartition : les actifs versent des cotisations retraite et acquièrent des droits qui seront financés, au moment de leur retraite, par les cotisations des générations d'actifs suivantes.


Pour qu’un tel système soit viable, il faut que le nombre de cotisants soit supérieur à celui des retraités. Durant les années à venir, ce nombre va diminuer en raison, notamment, du vieillissement de la population et des carrières moins linéaires. Par ailleurs, les prestations versées par le régime obligatoire des indépendants sont inégales selon les professions.


De fait, optimiser sa future retraite consiste à anticiper autant que cela est possible, la cessation de son activité professionnelle afin de jouir d'un niveau de vie satisfaisant une fois à la retraite. Si cette optimisation a pour principal objectif d'augmenter le montant des pensions et rentes de retraite versées à compter du départ à la retraite, elle a également vocation à permettre d'aménager sa fin de carrière pour bénéficier de mécanismes de transition emploi-retraite.


Quand optimiser sa future retraite ?

Penser à sa retraite n’a pas d’âge. Quelle que soit la situation professionnelle, les personnes susceptibles d'être concernées par cette problématique sont particulièrement :

  • les jeunes actifs, pour qui l'évolution des systèmes de retraite et leurs impacts sur le niveau de vie qui sera le leur au moment de la retraite sont incertains, et qui ont ainsi à cœur d'anticiper le plus tôt possible leur retraite ;

  • les actifs proches de la retraite, qui souhaitent faire le point sur leur âge de départ et le montant de leur future pension de retraite, et qui s'interrogent sur les différentes solutions leur permettant d'organiser au mieux leur fin de carrière.


Pourquoi anticiper sa retraite ?

Les enjeux liés à l'optimisation de la retraite sont nombreux, et plus que jamais d'actualité.


L'inévitable diminution des revenus au moment du départ à la retraite

Même si les conditions pour pouvoir liquider sa retraite à taux plein sont remplies, le passage à la retraite s'accompagnera mécaniquement d'une baisse de revenus. La pension de retraite comprendra seulement une fraction des revenus d'activité perçus par l'assuré, quel que soit son régime d'affiliation.

Dans le cas où les conditions du taux plein ne sont pas remplies et qu'il n'a, par conséquent, pas validé suffisamment de trimestres au cours de sa carrière, cette diminution des revenus sera plus importante. Le taux de la retraite sera alors diminué d'un coefficient de minoration, égal à 1,25 % par trimestre manquant.


Le durcissement et le caractère imprévisible des règles encadrant le système de retraite par répartition

Au fil des réformes des retraites, les règles encadrant le système par répartition n'ont cessé de se durcir :

  • Augmentation progressive de la durée d'assurance requise pour liquider sa retraite à taux plein, qui s'élève désormais à 172 trimestres pour tous les assurés nés à partir de 1965 ;

  • Relèvement de l'âge de départ à la retraite qui, en 2023, a basculé de 62 à 64 ans pour tous les assurés nés à partir de 1968 ;

  • Augmentation généralisée des cotisations et sous-indexation des pensions de retraite ;

  • Suppression de certains régimes spéciaux.

Compte tenu de ce durcissement, de plus en plus de personnes se sentiront concernées par le niveau de leur retraite.


Le recours nécessaire à des dispositifs de transition entre activité et retraite

Dans un contexte de vieillissement croissant de la population et d'allongement de l'espérance de vie, de plus en plus d'actifs sont contraints ou envisagent de travailler plus longtemps tout en percevant leur pension de retraite, mais ne savent pas réellement quel mécanisme choisir, souvent par manque d'information. Pourtant, des dispositifs permettant aux assurés de continuer à exercer une activité professionnelle (à temps partiel ou non) tout en percevant leur pension de retraite en tout ou partie existent, et sont particulièrement adaptés aux travailleurs expérimentés désireux de se maintenir dans l'emploi pour transitionner en douceur vers le départ à la retraite.

Par conséquent, quels que soient l’âge et la situation professionnelle, il est judicieux de se prémunir contre cette baisse de vos revenus au moment de son départ à la retraite. Les solutions sont nombreuses pour anticiper cette situation et rendre la transition de l’activité à la retraite la plus douce possible.


Les produits et solutions juridiques à disposition

Voici les principaux produits et solutions qui peuvent être utiles en matière d'optimisation de la retraite.



produits et solutions financières pour anticiper sa retraite


------

Ces solutions ne sont pas garanties. Sujettes à des fluctuations à la hausse ou à la baisse dépendantes de l’évolution des marchés financiers, elles présentent plusieurs risques : risque de perte en capital, risque de faible liquidité et d'investissement dans des sociétés non cotées, risque lié au niveau des frais, risque lié à l'investissement dans des petites capitalisations sur des marchés non réglementés.


0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page